Adoration eucharistique à Saint Georges

“L’adoration n’est pas un luxe mais une priorité” nous a dit Benoît XVI lors de l’Angélus du 28 août 2005.

Depuis quelques semaines, du lundi au jeudi, se déroule l’adoration eucharistique à Saint Georges où les fidèles laïcs se relaient auprès du Saint-Sacrement.

Chaque paroissien est invité à consacrer une heure dans la semaine pour l’adoration eucharistique : ainsi, ils forment ensemble une chaîne incessante de prière, d’adoration et d’intercession pour l’Eglise et le monde. Aujourd’hui une trentaine de paroisses en France vivent cette magnifique expérience de l’adoration perpétuelle dont notre paroisse de Saint Georges à Toulon. 

“L’adoration eucharistique a pour objet la divine personne de notre Seigneur Jésus-Christ présent au Très Saint-Sacrement. Il est vivant, il veut que nous lui parlions, il nous parlera. Et ce colloque, qui s’établit
entre l’âme et notre Seigneur, c’est la vraie méditation eucharistique, c’est l’adoration.
Heureuse l’âme qui sait trouver Jésus en l’Eucharistie, et en l’Eucharistie toutes choses”. Saint Pierre-Julien Eymar.

L’adoration eucharistique est une façon de témoigner notre amour pour Jésus qui nous aime au point de ne jamais vouloir nous quitter. Il demeure ainsi avec nous, jour et nuit, au Saint-Sacrement. Ne nous a-t-il pas dit : « Voici que je suis avec vous pour toujours », car « je t’ai aimé d’un amour éternel, aussi t’ai-je maintenu ma faveur » (Mt 28, 20; Jr 31, 3).

Notre évêque Mgr Dominique Rey a expliqué lors d’un congrès de l’adoration à Paray le Monial en 2006 : “L’adoration est un acte intime, mais aussi missionnaire, évangélisateur. N’est-elle pas l’acte où se révèle que le monde a un cœur et que ce cœur vibre de l’amour qui transforme tout ?”

L’adoration du Saint-Sacrement permet également d’obtenir beaucoup de grâces :

  • des grâces personnelles : faire l’expérience de la tendresse de Dieu, se laisser évangéliser, école de ferveur et de fidélité à la prière, rendre « amour pour amour », rechercher la volonté de Dieu, participation accrue à la messe, catéchuménat, sacrement de la confession…
  • des grâces paroissiales : foyer de prière, ancrage en Jésus, fécondité spirituelle, vocations, charité, maternité spirituelle, guérison, évangélisation, mission, protection…
  • et des grâces pour l’Eglise et le monde : fautes et délits, avortement, paix et sécurité, rayonnement eucharistique, conscience sociale….

N’hésitez pas à nous rejoindre pour adorer une heure…ou plus… et à nous contacter à l’adresse suivante : julien.glasson@free.fr

Quelques témoignages d’adorateurs :

Une personne a écrit que commençant sa journée par une heure d’adoration, elle en est dynamisée, son travail va deux fois plus vite.

De grands-mères : « Depuis que je vais adorer, il y a plus de paix dans mon couple, plus de joie dans ma famille, moins d’accrocs. J’ai l’impression que les autres ont changé mais moi aussi : je les écoute et les comprends mieux »

Un témoignage de catéchumène : « C’est Jésus qui me fait revenir. Et d’où je reviens ! Par quelles épreuves je suis passé ! Mais je peux venir au Saint Sacrement ! Je n’aurais pas osé le demander. C’est Lui qui fait tout ça ! ».

D’autres encore disent : « Je ne sais pas ce qui se passe. J’arrive dans la chapelle, Jésus est là. Et je suis là aussi ! C’est tout. », « Je ne sais pas ce que je fais devant le Saint Sacrement, mais Jésus le sait, c’est Lui qui fait ».

Beaucoup témoignent d’un désir ou de la concrétisation d’engagement plus profond et charitable dans la vie paroissiale.

Activités à la une

Parcours Alpha

Jeunes

Couple

Pause café